• hall_etudiants_1
  • hall_etudiants_2
  • batiment
  • hall
  • hall_musiciens
  • cours
  • cours_dessin
  • doc

Moniteur Éducateur (DEME)


Un métiericon de retour

Le Moniteur Éducateur participe à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne de personnes en difficulté ou en situation de handicap, pour le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration et d’insertion, en fonction de leur histoire et de leurs possibilités psychologiques, physiologiques, affectives, cognitives, sociales et culturelles.
Il élabore son intervention avec l’équipe de travail et son encadrement dans le cadre du projet institutionnel répondant à une commande sociale éducative exprimée par différents donneurs  d’ordre et financeurs, en fonction de leurs champs de compétences : intervention individuelle (administrative ou judiciaire), collective ou territorialisée. Il intervient dans une démarche éthique qui contribue à créer les conditions pour que les enfants, adultes, familles et groupes avec lesquels il travaille aient les moyens d’être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie.

Le Moniteur Éducateur assure une relation éducative au sein d’espaces collectifs et favorise l’accès aux ressources de l’environnement (sportives, culturelles, citoyennes...). Il peut ainsi mettre en place et encadrer des médiations éducatives et des activités de soutien scolaire, d’insertion professionnelle ou de loisirs. Il veille à la qualité de l’animation des structures dans lesquelles les personnes vivent. Les actes de la vie quotidienne sont un support essentiel à son intervention. Il contribue, dans le cadre d’équipes pluri-professionnelles, à la mise en oeuvre au quotidien de projets personnalisés ou adaptés auprès des personnes accompagnées. Grâce à sa connaissance des situations individuelles, il contribue à l’élaboration de ces projets personnalisés et participe au dispositif institutionnel.

Le Moniteur Éducateur intervient dans des contextes différents. Il peut contribuer à l’éducation d’enfants ou d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement. Dans ce contexte,  il assure une relation éducative avec ces personnes, organise et anime leur quotidien, en les accompagnant dans l’exécution des tâches quotidiennes. Il contribue ainsi à instaurer, restaurer ou préserver leur autonomie.
Il peut également intervenir auprès d’enfants, d’adolescents ou d’adultes en difficulté d’insertion. Par son accompagnement quotidien, conduit dans une visée de socialisation et d’intégration, le Moniteur Éducateur aide à améliorer l’adaptation sociale de ces personnes.

Le Moniteur Éducateur intervient principalement, mais sans exclusive dans les institutions du secteur du handicap, de la protection de l’enfance, de la santé et de l’insertion sociale assurant une prise en charge collective des publics. Il est employé par les collectivités territoriales, la fonction publique et des associations et structures privées.


Conditions d’accèsicon de retour

Les épreuves d’admission

Les épreuves d’admission en formation comprennent une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.
L’épreuve écrite d’admissibilité permet à l’établissement de formation de vérifier le niveau de culture générale et les aptitudes à l’expression écrite des candidats.
L’épreuve orale d’admission permet à l’établissement de formation d’apprécier l’aptitude et la motivation des candidats à l’exercice de la profession compte tenu des publics pris en charge et du contexte de l’intervention ainsi que son adhésion au projet pédagogique de l’établissement.
Si aucun diplôme n’est éxigé dans les textes réglementaires pour accéder à la formation, il semble qu’un niveau minimum est nécéssaire (BEP ou classe de seconde).


La formationicon de retour

La formation préparant au diplôme d’État de Moniteur Éducateur est dispensée de manière continue ou discontinue en deux ans.
Elle comporte 950 heures d’enseignement théorique et 980 heures (28 semaines) de formation pratique.

Art. 5. - L’enseignement théorique est composé de quatre domaines de formation (DF) :

  • DF1 accompagnement social et éducatif spécialisé : 400 heures
  • DF2 participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé : 300 heures
  • DF3 travail en équipe pluri-professionnelle : 125 heures
  • DF4 implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et inter-institutionnelles : 125 heures

La formation pratique, délivrée au sein de sites qualifiants, est l’un des éléments de la qualité du projet pédagogique de l’établissement de formation. Elle participe à l’acquisition des compétences dans chacun des domaines identifiés au sein du référentiel professionnel au même titre que la formation théorique et ne saurait être dissociée de cette dernière.

  • Pour les candidats effectuant la totalité de la formation, la formation pratique d’une durée totale de 28 semaines (980 heures) se déroule sous la forme de deux ou trois stages, d’une durée minimale de 8 semaines (280 heures). Ces stages, dont l’un s’effectue obligatoirement dans une structure recevant du public en situation  d’hébergement, doivent être représentatifs d’expériences diversifiées en terme de publics et de modalités d’intervention.
  • Les candidats en situation d’emploi de Moniteur Éducateur effectuent au moins un stage d’une durée minimale de 8 semaines (280 heures), hors structure employeur et auprès d’un public différent de celui auprès duquel ils exercent.
  • Pour les candidats n’ayant pas à valider les quatre domaines de compétences du diplôme, une période de stage minimale de 8 semaines (280 heures) est associée à chacun des domaines de formation constitutif de leur programme individualisé de formation.

Organisation des épreuves de certification

Le référentiel de certification est composé de quatre domaines de certification. Chacun des domaines comporte une ou deux épreuves organisées par le recteur d’académie ou par l’établissement de formation.
Les épreuves comprennent :

  • Domaine de certification 1 :
    Présentation et soutenance d’une note de réflexion.
  • Domaine de certification 2 :
    Entretien avec le jury sur le parcours de formation pratique.
  • Domaine de certification 3 :
    Entretien à partir d’un dossier thématique élaboré par le candidat.
  • Domaine de certification 4 :
    Épreuve écrite sur les dynamiques institutionnelles.

Par ailleurs, les domaines de certification 1, 3 et 4 comportent chacun une évaluation organisée en cours de formation.
Chaque domaine de certification doit être validé séparément.

Les dispenses et allégements de la formation

Les titulaires de certains diplômes du travail social (Diplôme d’État de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale, Baccalauréat Professionnel Services de Proximité et Vie Locale, Baccalauréat Professionnel Services en Milieu Rural, BEATEP Spécialité Activité Sociale et Vie Locale ou BPJEPS Animation Sociale uniquement « Activités de Soutien et d’Aide à l’Intégration » et « Activités participant à la Socialisation et au Développement de la  Citoyenneté », Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale ou mention complémentaire aide à domicile, Diplôme d’État d’Assistant Familial) peuvent bénéficier d’allégements de formation et de dispenses de domaines de formation. Seules ces dernières dispensent des épreuves de certification afférentes.


Des allégements de formation théorique ou de stages complémentaires peuvent en outre être accordés par les établissements de formation aux candidats titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur. Les allégements de formation visés ne peuvent entraîner un allégement de la formation théorique supérieur aux deux tiers de la durée totale de celle-ci. Le protocole d’allégement élaboré par l’établissement de formation précise les allégements prévus pour chacun des diplômes.

La VAE

Pour pouvoir obtenir le diplôme par Validation des Acquis de l’Expérience, les candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le diplôme. La durée totale d’activité cumulée exigée est de trois ans. Sur la base du livret de présentation des acquis de  l’expérience et d’un entretien avec le candidat, le jury est compétent pour attribuer tout ou partie du diplôme d’État de Moniteur Éducateur. En cas d’attribution partielle, le jury se prononce également sur les connaissances, aptitudes et compétences qui, dans un délai de cinq ans à compter de la date de notification de la décision du jury par le recteur d’académie, doivent faire l’objet de l’évaluation complémentaire nécessaire à l’obtention du diplôme d’État. Le candidat peut opter pour un complément d’expérience professionnelle visant une nouvelle demande de Validation des Acquis de l’Expérience ou pour un complément par la voie de la  formation préparant au diplôme d’État. Dans ce cas, il est dispensé des épreuves du diplôme attachées aux compétences déjà validées et bénéficie des dispenses de formation théorique et pratique correspondantes.

Financement de la formation

Chaque année, la Région Haute-Normandie finance de façon principale le coût de formation d’un nombre limité d’élèves. La formation des candidats admis dans le financement régional est gratuite, à l’exclusion des droits d’inscription et des frais de scolarité. Le coût pédagogique est assuré par la Région Haute-Normandie. Les candidats admis dans le financement régional figurent sur la liste principale. La formation des candidats admis à l’examen hors financement régional est payante. Le coût pédagogique doit être pris en charge par le prescripteur de la formation ou par le stagiaire. Les droits d’inscription et frais de scolarité peuvent être indifféremment pris en charge par le prescripteur de la formation ou par le stagiaire.

L’exercice professionnel

C’est essentiellement le secteur associatif qui emploie les quelque 20 000 Moniteurs Éducateurs en fonction. Ils exercent surtout leur activité dans les établissements internats tels que les maisons d’enfants à caractère social, foyers de l’enfance, foyers d’hébergement pour adultes en situation de handicap, centres d’hébergement et de réadaptation sociale... Les salaires et les carrières sont déterminés soit par des textes réglementaires pour les salariés qui travaillent dans le secteur public, soit par des conventions collectives pour ceux qui relèvent du secteur privé.

Inscription aux épreuves d’admissions

Voir la page sélection

Agenda

<<  Octobre 2014  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
    3  4  5
  6  7  8  9101112
1318
2526
27282930  

Réunions d'information

Lieu et horaire des réunions :
Pôle VAE-IDS, 2 rue Saint Gorgon, 76380 Canteleu,
de 9H30 à 11H00

  • Vendredi 12 septembre 2014
  • Vendredi 24 octobre 2014
  • Vendredi 14 novembre 2014
  • Vendredi 12 decembre 2014
  • Vendredi 16 janvier 2015
  • Vendredi 20 fevrier 2015
  • Vendredi 27 mars 2015
  • Vendredi 24 avril 2015
  • Vendredi 22 mai 2015
  • Vendredi 26 juin 2015

Vos contacts

Pôle VAE

Rue Saint Gorgon
76380 CANTELEU

Tél : 02 32 83 25 88
Fax : 02 32 83 40 68
Formulaire de contact

L'accueil est ouvert de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30.

Europa, le portail de l'Union européenne DRJSCS Haute-Normandie Région Haute-Normandie Unaforis CEMEA Haute-Normandie CRES-IREPS Haute-Normandie La MAIF, partenaire de l'IDS

L'IDS est membre de la Conférence de l'Enseignement Supérieur de l'Agglomération de Rouen

logo projet-voltaire